La malette de l'éducateur


L’US Baldenheim souhaite apporter à ses éducateurs tous les outils afin de connaitre et de maitriser les techniques du football et de son entrainement ; cette rubrique, en perpétuelle évolution, regroupe l’ensemble des outils mis à disposition des éducateurs du club, outils techniques et/ou administratifs.

>> Introduction

 

 

 


Introduction

« On attend toujours beaucoup de l’Educateur. De l’Educateur de Football comme des autres éducateurs, surtout les jeunes. Et l’Educateur doit répondre à la confiance et à la demande de ses joueurs. L’Educateur est avant tout celui qui connaît (le «Sachant»).

Il ne sait certes pas tout, même dans son domaine, mais il doit bien connaître ce qu’il veut transmettre. Pour bien transmettre son message, l’Educateur de Football doit avoir été lui-même un très bon ou un bon joueur.

L’Educateur doit aussi maîtriser les bases et les effets profonds de son sport, et ceux de son outil éducatif, l’ENTRAINEMENT… L’entraînement repose sur des bases organiques, physiologiques et techniques qu’il est nécessaire de connaître. Parce qu’elles régissent tout le travail de terrain. Seule leur connaissance éclaire et justifie le titre d’Educateur.

L’entraînement ne réside pas dans le maniement plus ou moins habile de séances types, fussent-elles tirées du programme de la Juventus de Turin ou de l’Equipe de France. L’entraînement, c’est une somme d’exercices et d’efforts adaptés, répétés souvent et sur une très longue période, et qui finissent par modifier fondamentalement l’habileté et la capacité de l’entraîné.

Il n’y a guère de génie et pas de miracle dans l’entraînement. Il y a seulement une bonne connaissance des caractéristiques et des possibilités de l’organisme humain et une bonne maîtrise des techniques à enseigner. Et une énorme quantité de travail sur une longue période. Et beaucoup de patience et de passion.

Cette patience et cette passion, l’Educateur les tient de sa vocation. Pour affronter, jour après jour, les problèmes et difficultés de l’entraînement, il faut une solide vocation d’Educateur : on aime transmettre, on aime apprendre aux autres, on aime s’occuper des autres. On résiste difficilement à cette vocation, même s’il arrive de regretter d’en être possédé. »

 

Georges BOULOGNE

SOMMAIRE