Droit au but avec la section de jeunes gardiens

Droit au but / article DNA 2 avril 2010 Pa. Gi.

Les jeunes gardiens de but de l'école de football de l'Union Sportive de Baldenheim se sont retrouvés mercredi au stade municipal pour l'inauguration de leur section en présence d'Albert Stoeckel, entraineur des gardiens du centre de formation du Racing.

"Depuis début mars, révèle Didier Lienhardt responsable de l'école de football de Baldenheim, les jeunes gardiens bénéficient d'un entrainement spécifique qui aura lieu désormais tous les 15 jours. Nous avons le privilège d'accueillir ce matin Albert Stoeckel, entraineur des gardiens du centre de formation du racing Club de Strasbourg depuis 2002. Il a accepté par amitié d'être le parrain de cette section."

"Devenir un bon gardien est difficile"

Ce sexagénaire enthousiaste  a joué en tant que gardien de but jusqu'à l'âge de 40 ans au Football club sports réunis de Haguenau et prodigue ses conseils aux jeunes goals depuis de nombreuses années. Il a formé d'excellents portiers tel que Nicolas Bonis, un alsacien qui a vécu sa passion en Espagne, ou Régis Gurtner actuellement deuxième gardien au Racing Club de Strasbourg.
"Je suis venu accompagné de Lucas Schmaltz, jeune gardien très prometteur de l'équipe des U15 de Haguenau qui va vous montrer les gestes techniques  que je vais vous expliquer, explique Didier aus futurs goals. Vous les observerez et tenterez de les reproduire. Ensuite il faudra les répéter inlassablement avec votre entraineur Cyril Fahrner."
Ce dernier, gardien en équipe sénior à Baldenheim, prend cette nouvelle section en charge avec Eric Diemer et Jean-Luc Gaschy. Il suivra prochainement une formation d'entraineur spécialiste gardien de but.
"J'ai la réputation d'être exigeant. Mais devenir un bon gardien est difficile. Pour progresser, il faut tout d'abord bien écouter et suivre les conseils. Il faut avoir beaucoup de concentration, énormément de motivation, la faculté de répéter les gestes, la volonté de gagner et surtout du plaisir à venir sur le terrain." Les jeunes, fiers et heureux de pouvoir bénéficier des conseils avisés d'un homme d'une telle envergure, ont donné leur maximum. Ils se sont essayé au skipping (sorte de bonds fait en montant les genoux), se sont exercés sur une échelle de rythme et ont travaillé leurs appuis latéraux autour de plots. Ils ont enchainé les plongeons et les prises de balle sous l'oeil attentif du coach. "C'est difficile" dit Victor, essouflé. "Mais c'est super interessant", ajoute Corentin visiblement satisfait.

Au nom de l'USB, Didier Lienhardt et le président des jeunes Paul Simler ont vivement remercié Albert Stoeckel pour son enthousiasme et sa disponibilité. "Je reviendrais vous voir cet automne, avec des jeunes gardiens du centre de formation. Nous vous ferons une démonstration et vous proposerons à nouveau un entrainement spécifique. D'ici là vous aurez bien progressé, j'en suis certain".

"Transmettre ma passion est pour moi primordial"

S'adressant à Cyril Fahrner, Albert Stoeckel s'est dit heureux de pouvoir soutenir un jeune futur bon entraineur de gardien. "Je me réjouis de l'accueillir sur le terrain de Haguenau ou à Strasbourg: transmettre ma passion est pour moi primordial ! ".

Droit au but