Coupe de France

Vauban apprécie le coin !

Toutes les photos du match dans la rubrique photos !

L'équipe fanion n'a pas pesé bien lourd face aux pensionnaires de CFA 2. Les "blancs", vêtus des maillots Coupe de France saison 2010/ 2011 ont cependant été généreux dans les efforts et ont donné le maximum ! Néanmoins, l'aventure prend fin...

Une aventure qui touche à sa fin également pour l'équipe deux qui s'est fait sortir par Stotzheim II sur le score de 2 buts à 4 (buts de Clément et Alex). Un match que l'USB avait pourtant bien en main jusqu'à légalisation des rouges (1 partout). Dès lors, les bleus n'ont pas été capable de pratiquer le foot déployé depuis le début de saison.

 

Baldenheim 0 Vauban 5

ARTICLE DES DNA DU LUNDI 4 OCTOBRE 2010

Mi-temps: 0 - 3

350 spectateurs

Arbitres: M. Tournegros, assisté de MM. Mathis et Uhl

Les buts: Rubio (10e), Wild (23e et 30e), Domenech (72e et 83 s.p.)

Ils sont plutôt bénéfiques aux joueurs de Vauban, les weekends dans le Ried. Après avoir bouté Sermersheim hors de l'épreuve deux semaines auparavant, ils ont fait subir le même sort, et sur un score encore plus ample, à un autre promotionnaire. "Le Centre-Alsace nous réussit bien, avoue Pascal Droehnlé. On a été sérieux et il n'y a pas eu de surprise. Mais on les a respectés."
Un sentiment partagé par son homologue d'en face qui, lui, tenait aussi le rôle d'un offensif en première période qu'en deuxième. "La logique a été respectée, Le rythme du CFA 2 n'est pas celui de la Promotion. Ils sont partis pied au plancher, mais tout le monde s'est donné chez nous."

Vite et juste

Rapide, effectivement, la mise en action. Vauban décoche les premières flèches par ses avants et c'est à la 10e que la cible est atteinte. Une percée de Kebe , un centre et Rubio à la réception. Le jeu reste animé, mais toujours à sens unique. A la 23e, Kebe alerte encore Rubio mais Groshens est sur la trajectoire. La complicité de l'ailier avec Wild sera plus efficace (0-2).
Une tête de Rubio repoussée par le gardien, une construction offensive à trois et Wild inscrit son doublé à la demi-heure. Si l'une ou l'autre montée de Baldenheim avait dépassé la ligne du milieu, ce n'est qu'en toute fin de période qu'un coup franc provoquera un regroupement défensif de Vauban.
A la reprise, l'entraineur strasbourgeois lance des jeunes dans le bain. Les locaux semblent un peu décomplexés et prennent davantage d'initiatives, comme cette accélération d'Elsaesser  dans l'axe sur un ballon un peu négligé par Vauban, mais leur gardien continue d'être sollicité. S'il est décisif sur deux frappes, il ne pourra rien sur un centre de Mazhem pour Domenech qui tend bien la jambe malgré l'opposition d'un défenseur.
Le même joueur transforme le penalty de la 83e, après une faute sur Rubio. Chesneau touchera encore la transversale (88e) alors qu'en face le tir de Kempf (90e+1) lui vaudra des applaudissements. Tête haute, malgré la cruauté du tableau d'affichage.

Coupe de France