Coupe de France / 3ème Tour

La qualification au bout du suspense !

L'équipe fanion se qualifie pour le 4ème tour de la Coupe de France en venant à bout de l'ASL Robertsau (Excellence) dans
 les prolongations ! (2-0), l'équipe II se qualifie également en Coupe Décathlon à Kintzheim (2-3), tandis que la III passe 
aussi son tour de Challenge Décathlon à Wittisheim (1-3) !

 

(Photo L'alsace)

Baldenheim, c’est chaud

(Photo DNA)

La Coupe de France sourit à Baldenheim qui s’est qualifié pour le 4e tour au prix d’un véritable exploit aux dépens d’un représentant de l’Excellence : la Robertsau. Il a fallu pour cela passer par les prolongations que les hommes de Thierry Armbruster maîtrisent parfaitement.

Baldenheim 2
Robertsau: 0

Après prolongations
 
Arbitre M. Roberto (Furdenheim) assisté de MM. Bouazza et Michel
Buts : Schrodi (92’), Seyller (112’)

 
Pour la 2éme fois de suite, les prolongations sont favorables à Baldenheim. C’est un vrai match de coupe qui aura fait “transpirer” joueurs et spectateurs. Hiérarchiquement supérieure,  la Robertsau gère le début des débats mais sans se créer d’occasions franches. Après avoir laisser passer l’orage, les locaux ont une première opportunité à la 18’, quand le gardien sauve in extrémis grâce à un beau réflexe sur la ligne. La sanction suprême que beaucoup attendait pend au nez des “maraichers” à la 24’, et c’est finalement un corner qui ne donnera rien. Tout au long de la partie, les actions nettes penchent du coté local avec notamment une balle qui roule au ras du poteau à la 38’.
A la reprise, même scénario mais l’USB est bien en place et c’est encore une belle occasion qui est vendangée à la 58’. Beaucoup se disent qu’à ce jeu, la punition sera pour les locaux mais les quelques poussées visiteuses sont régulièrement anéanties. L’issue de la rencontre est proche avec deux tirs locaux qui caressent la basse du poteau aux 88’ et 90’, au grand damn des joueurs! Tout se jouera donc durant les prolongations lorsque Schrodi marque à mi hauteur sur un centre de Monier à la 92’. Les visiteurs commencent à douter, et c’est finalement Seyller qui concrétise à la 112’ sur une mésentente de la défense centrale qui était pourtant l’un des atout visiteurs. C’est donc une qualification méritée à la vue des occasions nettes, où l’équipe locale aura été présente dans tous les domaines.

Championnat