Championnat / 8ème journée

Grosse désillusion pour l'équipe fanion...

Photo DNA

L'équipe fanion n'a pas réussi à refaire surface du coté du vignoble, et reste donc engluée dans les eaux troubles. Scherwiller marque d'entrée deux buts, qui seront suffisant pour son bonheur. Baldenheim ne refera jamais surface, d'autant que la blessure de Grosshans n'est pas faite pour arranger les affaires. Il faudra se serrer les dents pour que la trêve ne soit pas trop triste.

L'équipe seconde a relancé la mécanique en ne laissant que peu d'espace à Sand. Dans un bon jour, l'expérimenté Golling s'est fait plaisir en réussissant à planter un triplé, C. Gross complétant l'addition. La défense n'aura pas trop tremblé malgré deux tentatives visiteuses percutant le métal (4-0).

La réserve était en droit d'espérer mieux du coté de Gerstheim. Deux buts de Vautrinot et Jo Vahié ont été "gommés" par des erreurs de jugement de l'homme en noir (2-2).

Face au leader Obernai, les U18 s'attendaient à du costaud. Manquant de percussion, la victoire penchera logiquement du coté des visiteurs (0-3).

On notera aussi la première défaite des U15 du coté de Ste Croix aux Mines (tiens tiens ; 2-1).

Les U13 et U11 ont aussi été dans le négatif avec 2 victoires et 3 défaites.

 

ARTICLE DU 07.11.16

Ascendant direct

Scherwiller marque deux fois et se blottit à la 6, place. PHOTO DNA — FRANCK DELHOMME

Photo L'alsace

SCHERWILLER 2
BALDENHEIM 0

Mi-temps : 2-0.
Arbitre : M. Lecorne (Hoenheim),
assisté de MM. Momphile (Strasbourg) et Laouar (Marlenheim).
Les buts : Deberdt (5e, Oberst (9e)

Dans ce match entre deux équipes au coude à coude en championnat, le raisin a été en vedette sur l'étal du marché dominical par rapport à la pomme.
On ne joue pas encore la 5e'quand T. Guisse lance Oberst en profondeur. Ce dernier remet avec opportunisme sur Deberdt qui ouvre le score en trompant le gardien visiteur.
Quatre minutes plus tard, Ritter déborde et remet en retrait pour Deberdt. Celui-ci jette un coup d'oeil dans la surface et sert Oberst : 2-0.

Baldenheim assommé d'entrée de jeu

Les visiteurs ont du mal à refaire surface, ne se créant pas la moindre occasion au cours de cette première mi-temps.
Les Verts, par contre, continuent leurs actions offensives, se montrant à la fois entreprenants et dangereux : 28e', Rauscher adresse une bonne frappe mais le ballon est capté par le gardien de Baldenheim.
En seconde période, les vignerons vont baisser de rythme, mais sans jamais être mis en danger pour autant. Les rares occasions seront amenées, d'un côté comme de l'autre, par des coups de
pied arrêtés. Deberdt verra son coup franc direct stoppé par le gardien.

Scherwiller rasséréné

Sur un corner des visiteurs mal dégagé, suivi d'un cafouillage dans la surface, Fehlmann libère son équipe en dégageant le ballon très loin. La dernière occasion sera pour Scherwiller. Deberdt déborde et centre pour T. Guisse dont le tir n'est pas cadré. Cette victoire fait du bien au moral des protégés des entraîneurs Goettelmann et Friess.
En plus des trois points, on retiendra la prestation aboutie des Scherwillerois qui ont hâte d'enchaîner... à Ebersheim le dimanche 20 novembre.

     
BALDENHEIM II 4
SAND 0

 
Mi-temps: 2-0
Arbitre M. Bellamy (Strasbourg)
Buts: Golling (20’, 40’, 90’), Gross (79’)

 
L’équipe seconde de Baldenheim s’est remis sur les rails en disposant logiquement de Sand. Un triplé du “jeune” vétéran Golling aura donné un peu de chaleur aux acteurs et quelques spectateurs. Se présentant seul devant le gardien, il place la balle dans le petit filet en conclusion d’une belle ouverture à la 20’. Sand peu revenir mais la balle heurte l’intérieur du poteau à la 30’. Golling double la mise à la 40’ en se présentant une nouvelle fois devant le gardien qui repousse dans un premier temps la première tentative.
Opérant parfois avec nonchalance, les locaux gèrent toutefois l’avance avant que Gross ne s’arrache dans la défense pour marquer d’un tir croisé à la 79’. Les visiteurs qui auraient mérité de sauver l’honneur trouvent une nouvelle fois la barre à la 84’. C’est en tout honneur que le score est clos par Golling, qui réussit son triplé avec le coup de sifflet final.

Championnat