Championnat / 4ème journée

L'équipe fanion cale, la 2 et la 3 confirment !

Pour cette rencontre clé, l'équipe fanion n'avait pas droit à la défaite, ce qui a été évité. La victoire n'était pas dans les jambes, vu la prestation des deux formations. Le nul sans encaisser de but aura finalement été un moindre mal à l'issue d'une rencontre qu'il faudra vite oublier. Le prochain match de coupe devrait être propice pour retrouver le chemin des filets, c'est le moindre mal qu'on peut souhaiter (0-0).

La seconde a encore joué au "rouleau compresseur" en infligeant la première défaite à Breitenbach sut les hauteurs de Maisonsgoutte. Après une première période terne, les buts s'enfilent comme des perles avec une "variété" de buteurs (Q. Gisselbrecht (2), V. Bury, L. Gisselbrecht, F. Golling, PH Willmann et G. Monier; 0-7)

Victoire avec les tripes pour la réserve qui s'adjuge le derby face à Mussig. Les visiteurs payeront leur maladresse en se faisant coiffer dans les derniers instants par les locaux qui n'auront jamais lâche (Q. Gross et Jo vahié). A relever la grave blessure dans les dernières minutes de Guillaume Vahié... (2-1).

On retiendra aussi la nouvelle promenade des U18 à Achenheim avec la aussi, une ribambelle de buteurs. Maeder x4, Hoffmann x2, Verger x2, Gelie (pour son anniversaire), Picard, Huguet et Jehl ont assommé les malheureux locaux.

 

Article du 03.10.16

Quel ennui...

BALDENHEIM 0 - 0 HINDISHEIM

Arbitre M. Gedik (Strasbourg) assisté de MM. Bellamy et Suarez

Avec la venue d’Hindisheim, le changement d’horaire du coup d’envoi n’a été favorable à personne. En effet, le niveau de la rencontre ne mérite pas mieux que ne l’indique le score. Les débats se concentrent essentiellement au milieu du terrain, malgré la volonté d’aller vers l’avant. C’est notamment au niveau des passes que le bas blessait, d’où l’absence d’occasions notoires. La pause est donc atteint sur un score “nul”.
Le niveau monte légèrement à la reprise, mais reste toujours aussi ennuyeuse pour les spectateurs. Il faut finalement attendre la 86’ pour voir la 1ère tentative locale, sauvée brillamment par le gardien. Ce genre de match se termine souvent par une punition pour l’une des deux équipes, ce qui n’aurait pas reflété la rencontre. Alors que l’on joue la 95’ du temps additionnel, il faut un miracle de St Martin pour gagner son face à face avec l’attaquant visiteur !

Championnat