Championnat / 1ère journée

L'équipe fanion dépassée sur le fil, l'équipe 2 sur la bonne voie !!

(Photo DNA)

L'équipe fanion entame le championnat par une défaite sur le fil à Mutzig (2-1), mais se rassurera en constatant qu'elle a largement su rivaliser avec son premier adversaire de la saison.

L'équipe seconde part sur les bon rails, en infligeant une nette défaire à Hilsenheim (5-2)

MUTZIG 2

BALDENHEIM 1
 
Mi temps 0-0
Arbitre M. Ozkuzucu assisté de MM. Gusto et Gedik
Buts:
Kapp (80e), Baldovi (90+3)
G. Jehl (62e) pour Baldenheim

En Apprentissage
 
Le nouveau coach mutzigeois, Paul Pinto, alignait samedi une défense à 3, pour permettre aux siens de se rassurer, au vu de la tendance des Brasseurs à encaisser des buts tout en ayant la possession, ces dernières saisons. En face, le nouveau venu de ce groupe de R+ joue sans complexe, avec une équipe plus physique que celle des locaux.
Le début de match est intense, mais plus dans les courses que dans le jeu. Une fois dans le camp adverse, chaque équipe choisit systématiquement de jouer long, puis manque trop de précision pour se créer des occasions.
il faut attendre la 12e minute pour voir un lancement précis, celui de Morgenthaler vers Estermann, qui manque son duel face à Petrowski. Dans la continuité, Saci tente une frappe enroulée, qui effleure la lucarne.
Deux minutes plus tard, Keusch répond par un tir des 20 m qui manque de force; N. Raponya s'en empare facilement.

Festival d'occasions

Passé le quart d'heure de jeu, Estermann continue à se mettre en évidence et sert Saci, dont le nouveau tir lointain passe cette foisà droite du but des joueurs du Ried.
Pour Baldenheim, V. Jehl se crée une grosse occasion après un déboulé signé Ott, mais le portier Mutzigeois repousse avec de la réussite, du bout du pied. Les blancs insistent et lorsque Morgenthaler dévie un centre adverse de la tête, le ballon atterit sur le pied gauche de Seyller, dont la frappe file juste au-dessus du but Mutzigeois (30e).
Mutzig lance deux nouvelles offensives avant la pause, mais Rebhun échoue d'abord devant Petrowski (30e), avant que la volée de Christmann ne manque de force (39e).
Le début de la seconde période est bien terne. Néanmoins, Dupont obtient la meilleure occasion du match à la 57e, mais sa tête plein axe n'est pas cadrée.
A force de manquer de concrétiser, Mutzig s'expose à une ouverture du scxore des hommes d'Armbruster, qui intervient à la 62e. G. Jehl, le numéro 10 des visiteurs servi par Q. Ott, marque en contournant Raponya par la gauche (0-1).
Mutzig ne parvient pas à développer assez de jeu pour revenir sur les Riedois.
Une tête trop molle d'Estremann oblige Petrowski à se coucher (72e), avant qu'au courage, Mutzig ne remonte enfin d'un cran; la tête de Baldovi passe au-dessus (78e).

Le quart d'heure décisif

A la 80e, le coup de boule aérien de Kapp s'écrase sur le poteau. Mais le libéro, lucide, poursuit l'action pour égaliser (1-1).
Pour Baldenheim, la balle de match passe devant le pied d'Ott, dont le tacle est trop court pour offrir la victoire aux siens (90e). Le destin tourne le dos au promu, puisqu'après un raid supersonique de Barata sur la gauche, Baldovi se fait de la place pour allumer le portier visiteur et offrir trois points précieux aux hommes du jeune coach Pinto (2-1, 90e+3).

 

BALDENHEIM II 5
HILSENHEIM 2

Mi-temps: 4-0
Arbitre M. Rolling (Boersch)
Buts: Picard (3’ sp), Werli (8’ sp, 62’), Vahié (14’), Bindreiff (44’) pour Baldenheim
Neggaoui (64’), Knobloch ( 87’) pour Hilsenheim

 
Entrée en matière gagnante pour l’équipe seconde de Baldenheim, avec la venue de Hilsenheim pour le derby d’ouverture. Les affaires ne trainent pas puisqu’après 1/4 d’heure l'affaire est pliée. 2 pénaltys transformés imparablement par Picard (3’) et Werli (8’) donnaient le ton. A la 14’, Vahié garde son sang froid pour ajuster le gardien suite à une belle combinaison. Le match est définitivement plié à la 44’ avec une nouvelle réalisation de Bindreiff.
Le rythme baisse en seconde période, malgré un nouveau but de Werli à la 62’. Les visiteurs ramènent le score à de plus juste proportions, avec un but de Néggaoui à la 64’. Par la suite le plus “tout jeune” Monier fait sa rentrée. Le score final est finalement établit par Knobloch qui concrétise un “deux contre un” à la 87’.

Championnat